jeudi 1 octobre 2015

CR Half Vichy - Fabrice

Il est 7 h20 me voici lancé dans la deuxième vague du Half de Vichy trois ans après mon premier Half sur ce même parcours (dont le parcours à pied à quelque peu changé en même temps que le passage du label Challenge au label Ironman).
La nat consiste en un aller retour pour une distance totale de 1 900m. L’avantage c’est que le virage est loin donc pas trop de bagarre d’autant plus que je choisis le long des berges pour ne pas être gêné et ne pas subir le courant. A l’inverse je fais le retour au milieu de l’Allier, le long des bouées pour essayer de profiter du courant. Je sors en 40’, un peu déçu car j’espérais valider mes progrès en nat. Je relativiserai un peu après course en me rendant compte qu’il y avait plutôt 2 km et que je ne suis pas loin de sortir dans la première moitié (763ème)
5’ de transition plus tard il est temps de monter sur le vélo. Je connais le parcours je sais donc à quoi m’attendre. Je vise 2h55 pour faire ces 93 km. Il faut être vigilant sur les 5 premiers km tant l’état de la route est mauvais. La vue du Puy de Dôme et de la chaîne des Puys (terre où j’ai grandi) me motive. Ne plus les voir me motive aussi puisque ça veut dire qu’on est sur le retour. La Limagne ça reste tout de même bien plat et il faut envoyer. Il est encore difficile pour moi de savoir sur du plat à quelle allure je suis capable d’amener sans exploser sur la fin et en en gardant sous le pied pour la cap mais en faisant une bonne perf tout de même. Les 20 derniers kms sont une succession de petites bosses qui me feront terminer ce parcours vélo en 2h51’ malgré deux arrêts pipi (645ème temps et 32.7 kmh de moyenne)…Il est 11h et dès que nous ne sommes plus abrités du soleil on sent que les 30-35° pointent leur nez.
Une T2 en moins de 3’ et nous voici parti pour le semi-marathon. Je pense que finalement mon Tour Du monde m’aura été bien utile et que courir en Australie, en Argentine ou à Tahiti sous plus de 35° font que je m’y suis habitué au point de refuser de me faire arroser car je n’en ressens pas le besoin. Mon objectif initial de 5h20’ se transforme en 5h15’ (je suis obligé de me fixer un objectif pour me motiver à respecter une allure) et donc un semi en 1h35. Je pars à la sensation sans trop regarder ma montre. Je me dis que je fais quad même un peu n’importe quoi lorsque je m’aperçois que je passe le panneau des 2 km en moins de 8’ et que je ne respecte pas mon plan de courir à 4’30 du km. Ceci-dit les sensations sont bonnes donc je continue aux sensations en essayant de courir vite et que je verrai bien quand le coup de pompe arrivera, je ralentirai naturellement. Cela arrivera vers le 8ème km. Je finis le 1er tour en 41’. L’allure va naturellement se réduire jusqu’au 17ème où je redonne un coup de collier pour finir avec le 39ème temps de cap en 1h27.
Total : 272ème en 5h06’21s, très content de pouvoir mesurer ma progression ayant fait 43’ de moins sur un parcours quasi-identique il y a 3 ans et de finir dans le premier quart. Et beaucoup de plaisir sur cette course très sympa, très bien organisée et un peu à la maison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire