mercredi 30 juillet 2014

Challenge Roth - 20/07

Je commence par la fin.
DNF au 21ème km pour cause de grosse déshydratation après une natation et un vélo corrects.

Bilan:
  • Natation et vélo ok: certains chronos me paraissaient un peu abstrait, maintenant c'est concret, reste à passer la distance :)
  • Sur le plan allure et sensations, j'ai bien appris et progressé, j'aurais même pu envoyer un peu plus sur le vélo
  • L'alimentation il va falloir reprendre à zéro (ou pas loin)
  • Roth: une ambiance de feu, la fête du triathlon à très grande échelle !

Merci à tous ceux avec qui j'ai partagé de nombreux entraînements. L'IM c'est aussi le chemin pour y arriver, pas seulement la course.

Comment en suis-je donc arrivé là ? Allez je vous raconte.

Avant la course

Arrivée en Allemagne le jeudi soir, vendredi matin direction le retrait des dossards. Dès l'arrivée aux alentours de Roth, ça respire le triathlon. Des CLM en veux-tu en voilà, roues pleines, casques profilés, tout y est ! L'organisation a ajouté d'énormes banderoles "Welcome to Triathletes" dans les différents villages qui seront traversés lors de la course. Côté village départ, c'est gigantesque, la finish line est au milieu de tribunes montées pour l'occasion et un énorme biergarten est en cours de montage. 

Après-midi repos puis préparation du vélo. Samedi matin petite sortie (30' vélo + 15' CAP) pour se dégourdir les jambes puis direction le parc à vélo où nous allons passer 2h sous un soleil de plomb (il fait 35°C). Dernière assiette de pâtes et dodo, pour une fois aucun problème pour dormir, réveil 1h avant la sonnerie à 3h.

Swim - 3,8km

Arrivée au parc à vélo dès 5h pour un départ à 7h40, l'attente va être longue (mais il fallait éviter les bouchons !). La pression monte ainsi que la température, dès 6h il fait 26°C ! Je vais voir les pros sortir de l'eau, ensuite direction mon sas de départ. Positionnement en première ligne de toute façon pas de baston ici avec les départs en vague. Coup de canon, c'est parti pour une longue journée. Je pars vite et pose ma nage vers les 400m. Les sensations sont bonnes, j'ai l'impression que ça avance - en tout cas sans trop d'effort et la glisse est là. Demi-tour au bout de 1400m environ, puis 1900m en ligne droite, puis on en termine avec les 500 derniers mètres. J'ai sérieusement pioché au bout de 3km. Sortie de l'eau en 1h07, c'est pas ouf mais ça me va très bien. Transition rapide, j'écarte les guêpes qui butinent avec envie mes powerbars et c'est parti pour les 180km de bike. Il est 9h, il fait 30°C et ça grimpe.


Bike - 180km

Le parcours est très roulant, mais pas plat, succession permanente de faux plats montants et donc descendants, c'est un parcours de (gros) bourrins (et ça me plait). Au bout de 4km, passage devant le "bier-meile", un biergarten installé au bord de la route et c'est la grosse ambiance, les allemands sont là ! Dans la campagne, on se double, on se redouble, ça roule bien. J'ai bu quasiment 2 bidons la première heure (!) et dès le 30ème km j'ai des douleurs au ventre. Sur les prolongateurs c'est tout de même un peu moins douloureux. L'alimentation (et la boisson) sera compliquée tout le long du vélo.

Au km50, une petite bosse à monter après le village de Greding et ensuite retour vers le parc en passant par: 1/ des champs en plein cagnards de faux plat montant, 2/ une belle descente boisée pendant laquelle un golgoth me double à 70km/h et se prend une énorme taule dans le virage passant carrément par-dessus les barrières de sécurité et 3/ le SOLARBERG !!! C'est indescriptible. La foule massée derrière les barrière et ensuite, plus de barrière juste une file indienne de triathlètes entre les spectateurs qui donnent tout. Ca hurle, ça encourage en tout c'est une ambiance de fou, inoubliable.

Ensuite ça se calme, retour vers T1 et début du deuxième tour. Split 90km: 2h45 nickel. Je vais temporiser entre le km80 et le km120 (toujours le ventre). Ensuite j'essaye de relancer, mais ça commence à être usant (on est tout le temps en prise ici, peu de temps mort). Dans le plateau ensoleillé, le thermomètre monte à 36°C, j'ai beau me vider des bidons dessus, c'est la fournaise ! Le parcours vélo est un véritable chantier, certains se sont arrêtés et dorment à l'ombre, quantité sont scotchés dans les faux plats (en plus un petit vent de face s'est levé). Deuxième passage au Solarberg, moins de monde et je relance une dernière fois sur les derniers 25km jusqu'au parc. J'ai encore de bonnes jambes, bon signe (par contre j'ai mal au bide et au crâne). 5h43 ça va je suis dans les prévisions. T2 rapide grâce aux bénévoles qui prennent le vélo et nous aident à nous habiller.

Run - 3km, walking dead - 18km

Pour une fois mes jambes sont nickels. Un verre d'eau, un gel, des encouragements de la famille et c'est parti. Je pars sur un rythme correct autour de 5'30/km. Km3, énorme ambiance avec la jonction du km21 et du km36. Ravito, gel/iso/eau…et c'est la cata. Tout se coince dans l'estomac, crampes, etc… Obligé de marcher, j'arrive néanmoins à trottiner jusqu'au ravito suivant, là eau + coca et idem plus rien ne passe. Le calvaire va durer jusqu'au 15ème - j'en suis à 2h de course. Un vomi et ça repart pour 3km couru ceux-là ensuite ravito, impossible de rien avaler. C'est la fin. Je fini jusqu'au 21ème en marchant. J'y retrouve ma petite famille, pause allongé par terre mais rien ne passe, je suis blanc. Je ne me vois pas marcher pendant 3h sans rien avaler donc clignotant. On rentre en marchant jusqu'au parc T2.

Une perf et ça repart

A l'arrivée direction la perfusion. One more time mais la dernière fois c'était après la ligne. Dommage car j'avais les jambes - mais un Ironman ce n'est pas juste swim/bike/run mais swim/bike/run/eat/drink. Une bonne leçon pour la suite. Le lendemain matin je peux de nouveau boire et manger. Quasiment aucune courbatures. C'est d'autant plus frustrant. La déshydratation a tout de même laissé des traces (sensations musculaires bizarres pendant 2/3 jours et système digestif récalcitrant). Ensuite visite de la bavière et début d'un autre triathlon: saucisse/bière/frites ! Bien mieux terminé celui-ci :)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire