lundi 23 septembre 2013

Compte rendu 70.3 Pays d’Aix – 22/09/2013 - By Arnaud C

Etaient présents :
-          Romain MAC DINH
-          Vincent JOSEPH
-          Arnaud CLAMONS
-          Un TNI (triathlète non identifié) avec la tri-foncton UASG.

La cause :
Ceux qui étaient à Belfort le 1er juin se souviennent encore (i) du manque d'organisation du comité et (ii) des conditions météorologiques ayant conduit l'organisation à annuler l'épreuve de natation. Un peu dommage de faire 500km en voiture sous la pluie pour faire un duathlon (10 / 90 / 10)... Frustrant !

La conséquence :
Le 2 juin, sur conseil de Romain (déjà inscrit), nous décidions - avec Vincent - de combler la frustration Belfortaine en nous inscrivant au 70.3 d'Aix en Provence qui avait lieu ce 22 septembre. Sur le papier, l'option aixoise était moins risquée que l'option Belfortaine (label IM, Sud de la France, dernier week-end de l'été...). Bref, le mini compte rendu qui suit valide totalement cette option. Notez donc dans vos agendas le 22 mai 2014 pour la 4éme édition du 70.3 d’Aix. Le changement de date n’est pas anodin : 5 semaines avant l’IM de Nice ;-)

Les faits :
S-8 : un plan d'entraînement tu suivras!
Ça tombe bien, triathlète magasine proposait un plan spécial entraînement en 8 semaines pour le 70.3 d'Aix en Provence. Je ne suivrais pas le plan à 100% en raison des vacances, et autres contraintes pro et perso, mais je m'en inspire grandement, notamment pour les sessions vélos qui  rendent la pratique moins monotone. Je m’entraine souvent en solitaire et je me fais rapidement chier sur un vélo... Je découvre donc avec plaisir (limité quand même) des sessions qui cassent la monotonie des 85 tours de pédales par minute pendant plusieurs heures.

J-15 : la blessure tu éviteras, et chez toi tu resteras!
Depuis avril 2013 et le marathon de Paris, j'étais touché d'une malédiction. J-15 marathon de Paris : entorse à la cheville. Ça ne m'empêche pas de participer mais je ne suis pas serein pendant la course. J-15 belfort : tendinite du genou au cours du stage cyclo / tri. Coupé (et frustré) en pleine ascension du mont Ventoux. Je participe quand même avec des douleurs pendant ma course, et un genou raide comme un piquet les 4 jours suivants, et m'imposant un repos de 3 semaines.

Bref, c'est décidé, J-15 avant Aix en Provence : je fête mes 30 ans à l'île d'Aix (ironie sur nom du lieu) et je remplace les sessions sports par des soirées…

J-1 : obsessionnel tu seras !
Départ pour Aix en Provence le samedi matin. 3h de train et 20 minutes de voiture plus tard, nous sommes dans le centre d'Aix. Très appréciable! Sur la foulée, je récupère le dossard et les goodies (tout de même un peu légers pour le tarif) et je dépose mon sac run. Je mets les affaires dans le sac, je les enlève pour vérifier que je n'ai rien oublier, je remets les affaires dans le sac, je les enlève à nouveau pour vérifier... Etc. Ma copine fait des checks avec moi. Je suis rassuré...mais diagnostiqué "obsessionnel". Après tout, il ne s'agit que de mon 2éme triathlon. Je serai peut être plus détendu pour les prochains. J'espère, mais j’y crois, puisque je suis obsessionnel !
Après un petit repas dans le centre d'Aix, direction Peyrolles en Provence (25km d'Aix) pour déposer le bike et reconnaître les lieux. Je suis toujours aussi "obsessionnel" :  je fais, je défais, je refais, et je parle toujours à voix haute pour que ma copine valide ce que je mets dans le sac. Je dégonfle les pneus : il fait 27 degrés sous un soleil de plomb.
J'assiste, amusé, à la fin de l'ironkids... et je me dis que la WTC a un business plan qui lui garantit de belles années!  Allez, sieste, petit verre et resto dans Aix. Au dodo car demain le réveil sonnera à 5h.

J : un comportement systématique tu adopteras!
L'avantage du comportement systématique, c'est qu'il évite certaines déconvenues (pas toutes!). En fait, c'est un peu la suite logique du comportement obsessionnel : tu t'alimentes à intervalle régulier, tu n'envoies pas trop en vélo sous peine de te retrouver KO avant la CAP, tu restes régulier pendant la CAP etc... Vous comprendrez bien qu'il ne s'agit pas de se brider, mais d'être raisonnable... Cela durera le temps que je termine mon apprentissage du triathlon.

Autre conséquence de ce comportement : mon résumé de course est chiant à mourir car je n'ai eu aucune grosse déconvenue : j'ai nagé, j'ai roulé, j'ai couru…
Natation : mon talon d'Achille malgré les progrès notables (tout au moins par moi) grâce aux sessions natation régulières avec Guillaume et Bertrand. Résultat : 35'20", et quelques griffures sur le visage. L'eau était bonne, les départs en vagues espacées de 10 minutes (pro, femmes, -40 ans, + 40 ans et relais) fluidifient l’épreuve. Je prends quelques coups de pieds et de poings au départ, d'où les griffures. J'ai le soleil en pleine face et je navigue en tirant des bords (200m de rab´). Transition un peu longue avec 500 m de CAP entre le lac et le parc vélo.

Vélo : Le parcours vélo s'annonce bien : 90,4 km et 1090 m D+. Le trajet a été modifié par rapport aux deux versions précédentes. Conséquence immédiate, des vélos de chrono partout et des gros rouleurs qui envoient du bois. Les deux petits cols, les quelques faux plats montants et quelques kilomètres avec un peu de mistral n'entament pas trop ma moyenne. Résultat : 2:45'02" soit un peu plus de 32,7kmh de moyenne. Rien à redire sur le parcours vélo si ce n'est le manque d'arbitre et les quelques pelotons qui pensaient que le drafting était autorisé, ce qui est d'autant plus énervant quand on essaie soi même de respecter les règles du jeu (cf. comportement systématique :-)

CAP : il fait chaud et le soleil tape fort. Heureusement, les 4 boucles que nous avons à parcourir sont dans le centre d'Aix en Provence. Nous pouvons donc profiter de zones ombragées... et de fontaines d'eau pour rafraîchir les machines qui surchauffent. Le revers de la médaille, c'est les petites côtes casse pattes du parc de la Torse. Lors de mon deuxième tour, je rejoins Romain. On ne lance pas une discussion, mais on s’encourage mutuellement. Idem en croisant Vincent au niveau des ravitaillements. 4 chouchous plus tard, et un temps de 1:37'36" sur le semi marathon, je passe la ligne d'arrivée en 5:05'41" soit presque 25 minutes de moins que mon objectif à demi avoué de 5h30. Je suis satisfait, bien physiquement. Je poursuis mon apprentissage du triathlon. Next steps ?!?!

J+1 : à tes camarades, l'inscription à l'édition 2014 tu prescriras !
La WTC n'a pas attendu que je passe le panneau d'arrivée pour m'envoyer un mail de pré-inscription à la 4ème édition du 70.3 d'Aix. Je vous incite - pour ceux qui ne l'ont jamais fait - à vous inscrire. Vous ne serez pas déçus !
A améliorer : WTC... Si tu m'écoutes?! Deux boucles de CAP plutôt que 4, et des grands coups de bâtons aux gens qui draftent sans retenue!

Les résultats (les détails sur : http://eu.ironman.com/triathlon/coverage/athlete-tracker.aspx?race=france70.3&y=2013#axzz2feCihbU7)

Arnaud C, 254eme en 5h05
Natation 1.9km : 35'20
Vélo 90km : 2h45
Cap 21km : 1h37

Vincent J, 589eme en 5h30
Natation 1.9km : 38´48
Vélo 90km : 2h52
Cap 21km : 1h50

Romain MD, 694eme en 5h39
Natation 1.9km : 39'26
Vélo 90km : 2h55
Cap 21km : 1h53

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire