lundi 3 juin 2013

CR Half de Belfort - 01 Juin 2013 - By Florian

Samedi dernier se déroulait l’Epreuve phare de la saison pour la section tri UASG : pas moins de 17 concurrents alignés sur le Half de Belfort, avec notamment beaucoup de novices sur la distance ! Deux jours avant l’épreuve, les organisateurs annoncent l’annulation de la nat (eau à 13°C dans le lac, pas une température à jeter 1000 triathlètes dans l’eau..). Passée la déception de cette annulation, on s’élance samedi matin affutés comme des lames de rasoir et remontés comme des pendules pour 10km de cap, 90km de vélo et 10km de cap.

La tactique est simple : partir vite (très vite même), rouler à bloc, et terminer à fond.

Le premier 10km se déroule à vive allure. Le parcours est un peu technique avec 2 bosses et pas mal de chemins. Je pars fort mais Fabrice, Emmanuel et Jérôme sont sur mes basques. Le gros du peloton n’est pas loin derrière, je sais que ca va revenir vite en vélo. Après une T1 boueuse mais non moins express, on s’élance sur le parcours vélo. Les longs faux plats montants se suivent et font très mal au moral, et des hordes de concurrents (vélo de clm, casque aéro, jambes épilées, vous voyez le tableau..) me déposent littéralement sur place. Je regarde si mes freins ne touchent pas mes jantes, mais non, ce sont les jambes qui ne tournent pas rond. Et parmi tous ces avions, Jérôme ! Je comprends déjà que je ne le reverrai plus de la course. Je m’accroche tant bien que mal, je m’alimente et je m’hydrate bien, et je prends mon mal en patience. Je commence à remonter les derniers concurrents de la course open partis devant nous : une file ininterrompue de japonais et d’américains scotchés à 20kmh sur des vélos à 8000 euros, drôle !!

Les premiers lacets du ballon d’Alsace arrivent, et je commence enfin avoir des sensations et à reprendre quelques concurrents. Le col tant attendu et tant redouté est finalement avalé très rapidement (Hadj ne le verra même pas passer et demandera après le col à un concurrent : il arrive quand le ballon d’Alsace ? il évitera de justesse le coup de prolongateur dans les mollets pour cette jolie provocation J). Dans la descente, je jette quelques coups d’œil inquiets dans le rétro pour être sur de ne pas me faire enrhumer par Lauranne entrain de descendre à 90kmh ! Les 30 derniers km sont avalés à vive allure. Je suis le bon vieil adage de David : Tout à droite !!!

T2 plus boueuse que jamais, et c’est reparti pour une deuxième boucle de 10km. Les jambes sont bonnes et je déroule tranquillement jusqu’à l’arrivée. Je retrouve Romain et Guillaume qui n’ont pas malheureusement pas pu finir la course, mais se rattraperont très bientôt à Nice ou au BreizhMan.

Au final, plein de super perfs :

- Une grosse révélation (ou devrais je dire confirmation), Jérôme, qui signe une très belle 48ème place au scratch.

- Tous les nouveaux sur cette distance sont finishers ! Mention spéciale à Lauranne qui termine avec un grand sourire et une foulée très souple sont premier Half. (Maintenant que vous vous êtes tous rendus compte qu’un Half ça passe quand même vraiment vite, il va falloir penser à la prochaine étape.. J)

- Un match dans le match fratricide entre Eric et sont cousin Pascalou, qui se soldera finalement par la victoire de notre cher président (il fallait voir son sourire après la course !!)

- La victoire de la ténacité pour Pierre qui, au bout de l’effort et malgré une avant-course mouvementée, boucle l’épreuve en un peu plus de 7h.

- Des « Niçois » qui se classent aux 4 premières places de la course : ça annonce une belle bagarre dans 3 semaines !!

Un mot sur l’organisation de l’épreuve pour le moins décevante, aussi bien la veille de la course (longue attente pour retirer les dossards..) que le jour même (longue attente avant le départ..). Mais une organisation au top (un grand MERCI à Eric et à Bibi) du côté des UASG. On a tous pris énormément de plaisir à se retrouver ensemble avant, pendant et après la course !

[Ajout Cyril]

Résultats au format Excel : Resultats_UASG_Belfort_TriLD_01juin2013.xls

Photos :  https://plus.google.com/u/0/photos/113421347442788273104/albums/5885210207437264801?authkey=CK7d4oPDif7towE

[Ajout Guillaume]

Photos: https://plus.google.com/photos/108308203130047590008/albums/5887964532587890977?authkey=CIfBn9vOqJSjMg

8 commentaires:

  1. Cyril Lefevre : "Après une mauvaise nuit de sommeil, un petit déj la tête dans le c$#, nous voila sur le fabuleux site de Malsaucy. Le super lac nous attend en vain !! Avant le départ, je suis frigorifié, frissons partout, mal au crane, bref symptomes genre je reste au lit ... Mais quand faut aller au boulot (euh pardon à la compet), faut y aller. Départ complètement cafouilleux tant sur le lieu que l'heure précise. Bref je terminais de pisser quand le départ a été donné. Et la moitié d'entre nous UASG étions carrément en queue de peloton. Départ dans un chemin de 2m de large pour 500 participants, autant dire départ de derrière en mode footing de récup pendant au moins 2 km !! En vélo, début de crampes après à peine 10km, ca commence bien. Je bois, je bois rien y fait, et les faux plats à fond à 22km/h sont usant !! Je n'aurais pas du faire réviser mon vélo qq jours avant sans le tester après, car je sens comme une grosse différence dans les réglages des semaines d'avant, comme si la chaine avait été raccourci ou je ne sais quoi, bref pas les mêmes rapports qu'avant ... La montée du ballon fut lente, très lente ... A la T2, je vois Bertrand et Vincent pas loin derrière, Bertrand me dit qqch, pas sur d'avoir compris car j'ai traduit dans ma tête "vas y, faut pas que je te rattrape". J'y croyais bien jusqu'à ce que les 2 cuisses commencent à tétaniser et me forcent à ralentir drastiquement. Bertrand me rattrape et me dit, allez faut passer sous les 5h. J'ai donné ce que j'ai pu sur la fin, mais j'échoue à 27 secondes !!! Je retiendrais un bon week end entre potes de tri, tous les nouveaux du LD ont terminés, Lauranne impressionnante. En bémol, la natation annulée (perso, même par 10 degré j'aurais nagé), l'organisation plutot amateur pour un championnat du monde (bazar du départ, pas de tapis aux transitions, les pieds dans la boue), pas de T-shirt finisher (ca l'aurait fait pour un championnat du monde, hein), le drafting de certains (hein Eric, je t'ai vu pendant au moins 15-20 min). Merci à Bibi et Eric pour l'organisation encore une fois parfaite"

    RépondreSupprimer
  2. Michel Le Boudec : "Impression mélangée pour ma part !

    Un peu honteux de vous avoir poussé en octobre à s'inscrire à cette course, qui dans le cadre des Championnats du monde devait être une fête exceptionellecomme cela l'avait été en 2000 à Nice. Mal organisé, météo moyenne, attente départ CAP longue et natation annulée....ça fait beaucoup.

    En revanche plaisir d'avoir couru les 10 premiers km avec Lauranne (en 50' pile ce que nous nous étions fixés)..et qu'elle ait terminée, Plaisir d'avoir remonté quelques cyclistes moi qui d'habitude perd des places aprés la natation et d'avoir terminé en 5h37

    mais comme je suis toujours insatisfait il me manque 3' pour accrocher une 3eme place en V4 ...c'est pas bien de vieillir !

    Mike

    PS: idée du dossard avec le prénom bien mais là aussi j'ai eu droit à des "Vas y Mich Mich" ......! "

    RépondreSupprimer
  3. Jérôme Walter : "Comme un peu tout le monde, je reste déçu par l'organisation : attente d'une heure pour un dossard, pas d'endroit pour se réchauffer, un départ très chaotique, pas de papier dans les toilettes (merci Guillaume pour tes 3 feuilles). Egalement déçu pour ceux qui se réjouissaient de faire leur 1er Half !

    Une fois le départ lancée, on oublie tout cela et on avance... Sur les 4 premiers kilo, je reste avec mes deux lièvres (Alex et Hadj), on rattrape Emmanuel sur le 5ème kilo. Dans la montée, je me détache légèrement me sentant bien en jambes.
    Sur le vélo, il me faut 20/30 kilo pour me remettre de la course à pied ; la montée du grand ballon est "sympatique", je double les délagations USA et JPN du championnat de monde. Sur les dernières bosses pendant les 25 derniers kilo, je garde les bras sur le prolongateur, je pousse et tire sur mes pédales en restant sur le plateau de 52, j'avance bien !
    Sur le dernier 10km à pied, je fais attention à rester sous le 5min au kilo. Au final je boucle le tout en 4h25 (à +30min du 1er).

    Je suis évidement super content et surpris du chrono ! L'entrainement 2013 porte ses fruits, reste à savoir s'il y a encore de la marge de progression... J'ai hate de retrouver le groupe lors d'une prochaine compétition !"

    RépondreSupprimer
  4. Alexandre Pommelet : "Le câble de dérailleur de mon bon vieux vélo Décath du stage n'ayant pas survécu, j'ai réussi à me faire prêter l'ancien vélo (Un décath pour pas changer..) de Phiphi Rabeux (l'aigle de l'aigoual pour les intimes) que je tiens à remercier. Après une révision Décath et un rapide test sur la boucle de Vincennes, j'étais paré pour aborder Belfort.
    Un départ en voiture Vendredi matin de bonne heure avec Hadj, qui avait flairé la galère de la file d'attente à rallonge pour la remise des dossards.
    Une météo annoncée pluvieuse... un sms de Cyril me conseillant de la néoprène pour courir/vélo
    Une arrivée au gîte avec un accueil du propriétaire atypique qui nous faisait étrangement penser à celui du bar des années 30 du stage de Montbrun pour ceux qui s'en souviennent
    L'arrivée de début de soirée du reste de la bande du tri avec le sourire, en dépit des complications d'organisation évoquées plus haut
    La pasta party avec les steaks, le plat de tomate hmmmm sans oublier le blanc de poulet de Jérôme !! (Encore merci à Fabrice pour les courses, j'en profite pour rappeler qu'il faut lui faire un virement de 7,50 €)
    Les 2 buts sans gloire de Diabaté vus à la TV (Finale coupe de France Bordeaux-Evian)
    Pour dormir la veille de l'épreuve, un lit bancale tentant de se plier en 2 toute la nuit !!
    Un réveil à 5h15...
    La mixture d'Eric du petit Déj qui nous a tous scotché de bon matin...(on comprend mieux ce qui le fait avancer en vélo maintenant...)
    Un échauffement dans la boue avec Florian branché sur 220 V :-))
    Un départ de course à pied rapide avec la promesse d'y aller tranquille faite qqs min + tôt volant en éclats... Jérôme, Florian et Fabrice maintenant une bonne allure... Hadj me rappelant à l'ordre... A en oublier presque que 90 kms de vélo + 10 kms CAP suivraient après
    Une transition CAP-vélo à améliorer
    Un vélo qui m'imite, pas réveillé, refusant de quitter le petit plateau sur le plat pendant 20 kms... voyons le bon côté... ça m'a permis de mouliner et de reporter l'arrivée des crampes... et de passer le bonjour à tous ceux qui m'ont doublé (trop de monde à citer dsl...)
    Le carton jaune pris par Hadj pour drafting involontaire dans la surface de réparation (pardon je m'égare..)
    L'ascension du Ballon d'Alsace qui s'est bien passée malgré 3 arrêts pour remettre ma chaine qui avait déraillé... Quasiment le seul moment de la course où j'ai doublé des vélos...
    Une descente en mode "booouh, je suis tout seul", il manquait Lauranne me doublant à 70 km/H
    Une transition avec les encouragements de Guillaume qui m'ont bien boosté
    Course à pied en mode Doom II level nightmare pour ceux qui connaissent...
    Une arrivée en 5h18 avec une grosse médaille, un sac à dos et même pas de T shirt finisher !! Une bonne soupe et de la bière
    Un au revoir à ceux qui sont restés + longtemps au gîte après une bonne douche
    Un grand merci à Eric et Brigitte pour avoir assuré pour l'organisation, merci aussi à Graziella qui m'a permis d'avoir les billets de train et à Hadj pour la voiture et tous les entrainements !!"

    RépondreSupprimer
  5. Guillaume Fournier : “Dommage d’avoir du bâcher au bout de 4km, je retiendrais de ce WE la bonne ambiance la veille de course autour de la pasta party, les sourires à l’arrivée, merci encore à Eric et Bibi pour cette belle organisation".

    RépondreSupprimer
  6. Eric Lafont : "Petite déception de ne pas avoir eu 100% de finisher dans l’équipe UASG mais 15 à l’arrivé sur 17 au départ, c’est pas mal vu les conditions difficiles de l’épreuve. Par contre quelle performance de nos nouveaux triathlètes. Nous avions 7 nouveaux et ils sont tous allés jusqu’au bout sur une distance et un engagement physique qu’ils ne connaissaient pas. Bravo à eux à commencer par Lauranne (6h15) mais aussi Julien (5h46) , Alexandre (5h18), Hadj (5h10), Vincent (5h05) Bertrand (4h59) et Arnaud (4h47). Hormis Romain, forcé à l’abandon après le vélo, on retrouve 4 athlètes en préparation pour Nice sur les 4 premiers de la section. Emmanuel(4h38), convalescent d’une bronchite, termine un peu en deçà de ses moyens. Fabrice (4h34) continue de monter en puissance et réalise une très belle perf sur la deuxième CAP. Florian (4h31) , faits d’excellents chronos mais il a peut être été un peu trop rapide sur la première CAP. Un grand bravo à Jérôme (4h24) qui termine 48eme au scratch grâce à des transitions express et une partie vélo à plus de 33km/h ! Un futur champion se révèle…
    Une mention spéciale à Pierre (7h37) qui a tout fait pour se mettre dans le rouge avant le départ et qui malgré les handicaps, réussi à boucler l’épreuve et termine avant dernier au classement générale (l’honneur est doublement sauvé… finir à tous prix et ne pas être dernier).
    Respect pour l’inoxydable Michel (5h37) contrat rempli en CAP et beau chrono en vélo. Ben alors Cyril (5h00 tout rond), tu perds 10mn entre la première et deuxième CAP, on dirait qu’il t’as manqué du saucisson aux ravitaillements 

    En conclusion, super WE pour l’équipe, bonne ambiance et des résultats impressionnants. Notons que nos rivaux de Dassault aux challenge étaient là aussi… et ils sont dernière nos niçois  Concernant l’épreuve à proprement dit, évidemment nous sommes déçu de l’annulation de la partie natation. C’est vrai que la météo a du compliquer les choses pour les organisateurs (Samedi après midi avec la boue, ça ressemblait à Woodstock) par contre pour un championnat du monde l’organisation a semblé faire preuve d’un peu d’amateurisme. (1h40 pour retirer son dossard ça ne laisse pas un bonne image à tous ces étrangers venus des quatre coins du monde.)"

    RépondreSupprimer
  7. Merci Florian
    Sympa ton CR

    RépondreSupprimer
  8. Bravo les gars (et Lauranne)! A vous lire, j'ai presque l'impression que monter le Grand Ballon est une formalité... ;-)

    RépondreSupprimer